Ostland de David Thomas

Éditeur Presses de la Cité, octobre 2015.

Berlin, 1941. Le jeune, ambitieux mais moral Georg Heuser entre dans la police en tant qu’inspecteur à la brigade criminelle. Il est rapidement affecté à la traque d’un tueur en série qui terrorise la ville.
Sous la tutelle de son supérieur et mentor, il affirme ses dons d’enquêteur, apprend la loyauté envers ses collègues et se promet de toujours être au service des innocents.
Jusqu’au jour où, pour le féliciter, on le nomme à la Gestapo. Envoyé à Minsk, il va superviser un camp de travail de Juifs déportés. Soucieux de plaire à sa hiérarchie, il obéit aux ordres et s’interdit de penser au crime odieux auquel il est en train de participer.
Mais peut-on rester dans cet état d’insensibilité lorsqu’on devient soi-même le monstre qu’on s’est toujours juré de poursuivre ?

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales