Les courriers de la mort de Pierre Magnan

Les Éditions Retrouvées, décembre 2015

Contre la porte du cimetière de Barles, près de Digne, il y a une boîte aux lettres qu’on ne remarque jamais.
Pourtant, dans les années soixante, l’assassin à la belle écriture l’a parfois utilisée.
C’était l’époque ou Emile Pancenat creusait sa tombe, dimanche après dimanche.
Une enquête du commissaire Laviolette. Pierre Magnan nous tient en haleine jusqu’au dénouement final.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales