Des gens normaux, de Jean-François Pasques

Éditions Ovadia, novembre 2014


Ils sont bijoutier, voyou, aristocrate, docker, père de famille, adolescent, romantique désenchanté ou simple retraité. Ils vivent en France, à Paris ou en province, d’autres nous viennent des États-Unis ou du fin fond de la Russie. Les personnages de ces nouvelles sont des gens normaux. Malgré leurs différences, ils se ressemblent. Ce sont des voisins, des collaborateurs ou des inconnus qui marchent dans la rue. Ils nous sont proches et font partie de notre quotidien. On les croise, on les ignore ou on leur parle. On les embrasse aussi parfois, parce qu’on les aime, les gens normaux.


Mais lorsqu’ils rencontrent le policier, la situation singulière transforme la normalité et les apparences trompeuses s’effondrent. Il n’est plus question de paraître, de séduire ou de communiquer. Débarrassés des parasites de l’authenticité, ces femmes et ces hommes, « dans leur jus », nous livrent une autre vérité.
Des gens normaux, c’est un voyage dans l’intimité, un endroit où se situe l’envers des choses, où la normalité devient une illusion. Et pour le policier, avec les années qui passent et les morsures du métier, une seule question demeure : existe-t-il encore des gens normaux ?

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales