Calibre 16mm par Jean-Bernard Pouy

Paru aux Editions IN8, octobre 2013 .


Vincent apprend qu’il hérite de Matilda Rosken, excentrique américaine installée en France. Il pense d’abord à une farce, mais les boîtes de pellicule que lui lègue la mamie le renvoient à sa jeunesse de cinéphile adepte des films expérimentaux. La flamme se rallume. Des noms de réalisateurs oubliés dansent la sarabande sous ses yeux : Gérard Malanga, Tony Conrad, Michaël Snow, Bruce Conner, Paul Sharitz. Quand des malfaisants cherchent à s’emparer de son héritage, il ne s’inquiète pas trop. Sauf que la menace se précise.

Que peut bien écrire l’inénarrable et prolifique Jean-Bernard Pouy lorsqu’il choisit d’ouvrir son jardin secret et d’initier le lecteur à ses obscures passions ? L’amateur de bons vins nous avait offert le gouleyant Bar parfait, lecture canaille, hédoniste, sautillante. Cette fois, Pouy joue la partie à 100% car il nous révèle une marotte bien moins partagée, volontiers taxée d’élitiste, celle du cinéma expérimental. Titulaire d’un DEA d’histoire de l’art en cinéma, il nous cornaque dans les milieux arty des années 70, jusqu’à la Factory de Warhol, mais avec humour, potacherie, insolence, toujours, et conclut cette nouvelle noire par une farce, outrancière à souhait.

www.lechienjaune.fr | Plan du site | Webdesign : katsolgraph.com | Mentions légales