Usurpation de Jean Marc Pitte

Éditeur Du Preau ; mai 2014


De la Normandie à Port-au-Prince, d’Haïti à Paris, de l’enfance à l’âge adulte, la vie et les routes de Camille sont jonchées de cadavres.
La jeune femme pourrait n’y voir qu’une fatalité, s’y soumettre. Mais elle décide de contrer le sort, de feinter avec la mort. tricher, mentir, usurper...c’est peut être ce qui est nécessaire pour doubler la faucheuse, gâter son œuvre, suspendre la sinistre hécatombe.
A l’origine de cette rébellion, rien de prémédite pourtant. Juste une rencontre.
Mais elle changera tout.



Le paradis n’est pas pour nous par Graham Hurley

Parution en juin 2014 ; Editeur Le Masque, Collection Masque Grd Format

Peu après minuit, un corps horriblement mutilé est retrouvé sur une route à Portsmouth. La victime a été percutée par un chauffard qui a pris la fuite.
Évidemment, il n’y a pas de témoins. L’inspecteur Joe Faraday est chargé de l’enquête. De l’autre côté de la ville, Bazza Mackenzie, le patron de la drogue, a embauché l’ex co-équipier de Faraday, Paul Winter, pour assurer sa sécurité.
D’après la rumeur, la fille de Bazza tromperait son mari avec un flic haut gradé…ce qui est à la fois inadmissible et dangereux. A Winter de vérifier la véracité de cette rumeur et d’étouffer l’affaire avant qu’il n’y ait trop de dégâts.
Faraday et Winter mènent tous deux leur enquête et révèlent, l’un et l’autre, un monde de violence et de blessures beaucoup plus profondes que personne n’aurait pu imaginer.

Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Valérie Bourgeois



Le collectif 7 de la Lanterne à BD, Guillaume Delacour collectif

Le collectif 7 de la Lanterne à BD est arrivé

Il est tout frais sorti de l’imprimerie, et prêt à recevoir les dédicaces pour les premiers lecteurs : c’est l’album collectif n° 7 de la Lanterne à BD.

Sur le thème de l’humour et intitulé "les Fourberies de la Lanterne", cet album regroupe les contributions de nombreux membres de l’association.

Pour ma part, j’y ai illustré une bande dessinée de quatre pages sur un scénario de mes amis Chupi et Langolier : une histoire mettant en scène Chaudard, un petit lapin bleu pervers et sournois de leur création.

Guillaume Delacour



Echanges par Danielle Thiéry

Editeur Versilio , Date de parution mars 2014

Après le succès de Des clous dans le cœur – prix du Quai des Orfèvres 2013, vendu à plus de 200 000 exemplaires…

Danielle Thiéry revient avec un polar intense et inquiétant.

La commissaire Edwige Marion est de retour à la Crim, mais une balle dans la tête lui a laissé d’étranges séquelles : hallucinations et pulsions sexuelles inexpliquées.

Alors qu’une chasse à l’homme est lancée à travers Paris pour retrouver Gabriel, cinq ans, qui vient d’être enlevé, Marion est écartée des opérations. En attendant qu’elle retrouve ses capacités, on lui confie les affaires non résolues.

En épluchant un dossier, elle fait la connexion entre une terrible enquête qu’elle a menée vingt ans plus tôt, plusieurs disparitions d’enfants… et l’enlèvement de Gabriel.

Mais ses collègues ne veulent pas l’entendre. Son cerveau ne lui jouerait-il pas des tours ? Elle part seule sur le terrain, au risque de se jeter dans la gueule du loup. Sera-t-elle capable de faire la différence entre fantasme et réalité ?

Danielle Thiéry a été la première femme de la police française à avoir accédé au grade de commissaire divisionnaire. Elle est l’auteur de la série télévisée Quai n° 1, et de vingt-deux polars, traduits à l’étranger et souvent récompensés (prix du polar à Cognac, prix Exbrayat...).



Esprit de Famille par Ellen Guillemain

Editeur : Flamant Noir Editions, avril 2014

C’est étrange comme le fait d’enterrer un être proche peut exhumer les plus profonds secrets d’une famille. Chaque pelletée de terre qui recouvre la dépouille lève le voile sur les fantômes du passé.

Milène, dite Nouche, une trentenaire issue d’un milieu aisé, n’aurait jamais imaginé que l’enterrement de son père déclencherait un tel raz-de-marée.Jusque-là, rien n’avait été découvert.

Elle se croyait à l’abri et avait même réussi à tourner la page.Mais lorsque plusieurs personnes partagent un même secret, chacun peut le faire resurgir au grand jour, tel un geyser éclaboussant des vies jusque là, irréprochables…

Lorsque tout n’est qu’apparence, il y a certains secrets que l’on devrait taire à jamais…

Des personnages attachants...Des vies en apparence ordinaires...Une histoire de famille... Un secret.



Après la fin par Barbara Abel

Parution novembre 2013 chez Fleuve Editions.


Tiphaine et Sylvain vivent ensemble depuis presque 20 ans. Ils ont connu des moments merveilleux et ont surmonté main dans la main des épreuves difficiles.
Comme tant d’autres époux... Aujourd’hui leur couple bat de l’aile et élever Milo, leur fils de 15 ans, n’est pas une partie de plaisir. Une situation qui pourrait être très classique...
Si Milo n’était pas leur fils adoptif.
Si Milo n’était pas le fils de leur ancien voisin David qui s’est suicidé dans sa propre maison.
Si Milo n’était pas le meilleur ami de Maxime, leur fils, décédé brutalement à l’âge de 7 ans.
Si Milo n’avait pas hérité de la maison de son père dans laquelle vit désormais la nouvelle famille recomposée.
Et si une nouvelle voisine n’était pas venue s’installer précisément dans leur ancienne maison, de l’autre côté de la haie, avec un petit garçon de 7 ans...

La fin de Derrière la haine nous a tous bouleversés. Barbara Abel n’en reste pas là. _ Que deviennent Tiphaine, Sylvain et Milo, ces trois personnages qui ont vécu l’horreur et qui ont inconsciemment choisi de s’imposer l’enfer quotidien en restant dans une maison qui a abrité tant de drames ? Et juste à côté d’une autre maison qui, dès qu’ils en rouvriront la porte, laissera ressortir tous les fantômes du passé ?



L’homme qui a vu l’homme par Marin Ledun

Parution janvier 2014 aux Ombres Noires

Un journaliste part sur les traces d’un militant basque disparu. Ce nouveau roman confirme Marin Ledun comme l’un des meilleurs auteurs de polar français.

Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s’abattre sur la façade atlantique. Les rumeurs autour de la disparition d’un militant basque, Jokin Sasko, enflent. Iban Urtiz, reporter, comprend que cette affaire n’est pas un cas isolé. La jeune Eztia, sœur du disparu, lui ouvre les portes d’un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l’ombre. Tandis que deux tueurs tentent d’étouffer la vérité, la vie d’Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom.

Un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes.



Curriculum vitae par Christian Blanchard

Parution Mars 2014 chez Palémon Éditions


— La cour !
Les deux policiers postés à mes côtés m’obligent à me lever. Le rituel est bien rodé. […]
Je fixe les neufs jurés et observe leur attitude pour connaître mon sort. S’ils me regardent, c’est que la sentence sera, d’une certaine manière, légère… atténuée. S’ils ont les yeux rivés sur les plaignants et m’évitent, la condamnation sera lourde.
Pas de doute : personne ne me regarde.

Dans ce roman noir particulièrement brillant, un accusé retrace son parcours, de son enfance traumatisée à sa vie de père aimant. On comprend comment - et pourquoi - cet homme intelligent, à la personnalité ambigüe et complexe, gravit peu à peu les marches de la violence, de la délinquance à la folie.
Le texte s’émaille en filigrane de grands faits historiques comme la guerre d’Algérie, mai 68, ou bien encore la période du franquisme.

Cet ouvrage bouleversant, à l’écriture puissante, ne pourra vous laisser insensible, et vous fera voyager de la Haute Normandie à l’Espagne en passant par la Bretagne, de 1950 à 2014. L’auteur s’est appuyé sur de nombreux souvenirs personnels et faits réels pour construire ce scénario plutôt perturbant.



Trois mille chevaux vapeur par Antonin Varenne

Parution avril 2014 chez Albin Michel.

Le sergent Bowman appartient à cette race des héros crépusculaires qui traversent les livres de Conrad, Kipling, Stevenson… Ces soldats perdus qui ont plongé au cœur des ténèbres, massacré, connu l’enfer, couru le monde à la recherche d’une vengeance impossible, d’une improbable rédemption.

De la jungle birmane aux bas-fonds de Londres, des rives de l’Irrawaddy à la conquête de l’Ouest, ce roman plein de bruit et de fureur nous mène sans répit au terme d’un voyage envoûtant, magnifique et sombre.

Antonin Varenne, l’auteur de Fakirs, renoue avec la lignée disparue des grands écrivains d’aventures et d’action. Une réussite qui marquera.



L’esclave du lagon par Didier Daeninckx

Parution avril 2014 chez Larousse, collection Les Contemporains classiques de demain

Un tremblement de terre, un cyclone, un naufrage : les îles Philippines ne sont épargnées par aucune catastrophe.
Chez les plus pauvres, la misère n’en pèse que plus lourdement. Des Enfants deviennent des "esclaves" volontaires pour subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs parents.
Une fiction ? Non, une réalité.
Une oeuvre triste ? Non, une leçon de vie, de courage et même de beauté.
Crisanto, le narrateur, fait et fera face.
Un récit contre l’injustice et le découragelent. À lire d’urgence.



L’avocat, le nain et la princesse masquée par Paul Colize

Éditeur Manufacture De Livres, parution mai 2014

Hugues Tonnon est un avocat réputé du barreau de Bruxelles, estimé de tous et quelque peu coincé. Sa spécialité : les divorces, les séparations douloureuses et les couples qui se défont. C’est à ce vieux garçon maniéré que s’adresse tout naturellement Nolwenn Blackwell, l’envoûtant top model belge qui a jeté son dévolu sur Amaury Lapierre, un capitaine d’entreprise de trente ans son aîné qui lui arrive au menton. Alors qu’un fastueux mariage se profilait, le riche héritier a été paparazzé dans les bras d’une strip-teaseuse au bord de la piscine d’une villa tropézienne. Bafouée, l’ex-future princesse de presse people veut obtenir réparation. Hugues Tonnon flaire la belle affaire. Le soir même, il dîne en sa compagnie et la raccompagne chez elle pour terminer la soirée.

Au petit matin, il se réveille chez lui, victime d’un trou noir éthylique, la police à sa porte : Nolwenn Blackwell a été assassinée. Il est le dernier à l’avoir vue vivante, mais il ne se souvient de rien. Un malheur n’arrivant jamais seul, le policier chargé de l’enquête n’est autre que l’inspecteur Witmeur que l’avocat a ruiné lors de son divorce pour une histoire de faux seins.

Flanqué d’une journaliste un peu psycho et pas trop rigide, Hugues Tonnon va devoir prendre la fuite, ravaler son cynisme et mener l’enquête. Matchs de football truqués, mœurs dissolues de la jet-set, investigations policières dernier cri : Paul Colize, connu pour ses intrigues millimétrées dont les rouages s’imbriquent en autant de fausses pistes et de surprises, nous entraîne dans une folle poursuite de Bruxelles au quartier d’affaires de Johannesburg, de berlines luxueuses en taxis miteux, du Rick’s Café de Casablanca à Paris en passant par la frontière algérienne à dos de mulet.

Paul Colize a déjà publié à la Manufacture de livres et chez Folio Policier Back up, prix Saint-Maur en Poche et Un long moment de silence, prix Landerneau polar.



Les risques de l’improvisation par Delphine Solère

Parution en juillet 2014 aux éditions Michalon

Saxophoniste fringant et gouailleur, Élysée Gaumont, la cinquantaine parisienne, aime le jazz, l’alcool et les femmes. Hélas, son amour des bonnes choses va lui coûter un AVC… Direction le Sud, pour se reposer dans les calanques marseillaises. Mais entre deux tasses de thé vert, voilà notre musicien mêlé à une sombre affaire d’enlèvement et de meurtre, qui l’entraînera bien malgré lui sur les traces d’une bicyclette volée et d’un trafic de poulets…

Élysée Gaumont, au mauvais endroit au mauvais moment ? Accompagné de son fidèle Vauch, trompettiste et Marseillais « jusqu’au fond de la respiration » et de Déborah, la belle contorsionniste douce comme une ballade de Richard Galliano, notre héros parviendra-t-il à se refaire une santé ?

Entre humour, jazz et suspense, un polar loufoque porté par un souffle digne d’une impro de Charlie Parker.



L’incorrigible monsieur William par Hugo Buan

Parution Palémon, février 2014.

Le corps de la jeune femme reposait, sur le sol, entre deux menhirs. Nouveau monument dans le paysage urbain de Rennes, cet alignement mégalithique composé de soixante-douze pierres, d’une hauteur chacune de quatre mètres cinquante, accueillait ainsi son premier cadavre.

Qui se cache derrière le meurtrier ? Le commissaire Workan va vite se persuader qu’il s’agit d’un tueur en série. Le monument intrigue et un journaliste va avancer les théories les plus fantaisistes : numérologie, rites celtiques, cérémonies druidiques, et entraîner avec lui la conviction du capitaine Lerouyer. Workan ne croit qu’à son intuition et balaie d’un revers de main ces suppositions.

L’enquête va l’entraîner vers une mystérieuse société américaine, la OWP, sans qu’il n’y découvre rien de probant. Il ignorera même qu’il vient de croiser la route d’un effroyable psychopathe.

Car il était comme ça monsieur William, manipulateur, dissimulateur et tout…

Hugo Buan nous livre ici une cinquième enquête du commissaire Workan qui, aussi incorrect soit-il, n’en reste pas moins hilarant et terriblement attachant.

Un roman policier passionnant, osé mais bourré d’humour et à l’imagination débordante.



Cavale blanche (Réedition chez Sixto ) par Stéphane Le Carré

Editions : Le cercle Sixto (Ré-édition avril 2014).

Cavale blanche, rock et iodé à souhait.
Dan est en fuite. L’arnaque dans laquelle il s’est embringué a mal tourné. Il vient chercher une planque sur un îlot à quelques centaines de mètres de la côte, au sud du Finistère.
Seul, il subit les jours dans un confort rude et une attente incertaine. Il se rappelle et s’interroge. Sur son existence. Sur ses échecs. Amitié et amour. Un soir, dans un bar, le passé a refait surface. Il les a retrouvés. Mau, son ex-meilleur ami, Gwenn, son ex tout court.
Ils avaient disparu ensemble, le laissant humilié et blessé. Qu’en reste-il ? Qui a trahi qui ? Leur retour c’est le début de ces emmerdes. Leur issue définitive aussi peut-être.

Stéphane Le Carre s’est fait connaître en publiant ses premières nouvelles dans des recueils collectifs tels que La Souris déglinguée : 30 nouvelles lysergiques (Camion blanc) ou The Doors : 23 nouvelles aux portes du noir (Buchet Chastel). Son texte connaît ainsi une seconde vie.



La nuit Mac Orlan par Arnaud Le Gouëfflec et Briac

Éditeur Sixto

Date de parution mai 2014

Préface de Pierre Bergé, dirigeant du Monde et de la Maison Yves Saint-Laurent.
Postface de Bernard Baritaud, écrivain, biographe de Pierre Mac Orlan et président de la Société des lecteurs de Pierre Mac Orlan.

Le livre.
Marin, un universitaire spécialiste de Pierre Mac Orlan, arrive à Brest pour y rencontrer un curieux bouquiniste qui doit lui communiquer un manuscrit inédit de l’écrivain.
Bientôt, il se retrouve en cavale dans la nuit brestoise, traqué par la police, cherchant à reconstituer les morceaux d’un puzzle diabolique.
L’aventure emprunte aux thèmes de l’œuvre de Pierre Mac Orlan : une femme tentatrice, un bourreau, la mer, le monde de la nuit, quelques squelettes phosphorescents, un pirate...
Marin est-il devenu un personnage de roman ?
Est-ce un tour de son imagination ou une terrible machination ?
bdcasanostra



Parlez-vous keuf ? par Gilles Braun

Editeur : Vuibert , Parution : Mai 2013

Parlez-vous keuf ? Dictionnaire du jargon des policiers et gendarmes
Sous la direction de : Frédéric Debove
Gilles Braun .

Les incontournables du langage de la profession en plus de 1 500 définitions qui fleurent bon le vécu

Si vous savez à coup sûr ce qu’est un « panier à salade », vous n’avez probablement jamais entendu parler de « bouletteux » et de « capuchons »… Pour qui n’est pas de la « Maison », le langage policier est assez mystérieux, voire fantasque. Décrypter les divers sigles et acronymes et assimiler l’étrangeté du jargon, tel est l’objet de ce dictionnaire né de la pratique professionnelle.

À la fois politiquement incorrect et pédagogique, cet ouvrage-outil permettra, tant aux passionnés de romans, séries et films policiers qu’aux jeunes professionnels de se familiariser avec un monde et une culture en perpétuelle évolution. Au-delà, il ravira tous les amoureux du langage et du parler-vrai.

« Il était […] utile, nécessaire, indispensable de disposer d’une pierre de Rosette du policier en action, de pouvoir enfin comprendre les messages codés et les acronymes inventés par d’audacieux bureaucrates laissant échapper une incroyable créativité, souvent inversement proportionnelle à celle qui pourrait être déployée pour faciliter l’action des agents dans le monde réel, et la protection des droits des citoyens dans la recherche de cet équilibre subtil entre respect de la loi et souplesse du comportement. »
Alain Bauer (extrait de la préface).



Imagine le reste par Hervé Commère

Parution au Fleuve Edition en juin 2014

Une place dans le puzzle, ni meilleure ni moins belle, juste une place, c’est tout ce que l’on cherche, et quand on en a une, on s’y sent beau et fort, ou tout du moins, vivant.

Il y a d’abord Fred et Karl, deux amis d’enfance, deux frères, qui décrochent un jour la timbale : un sac en cuir brun renfermant deux millions d’euros. De quoi avoir la vie dont ils rêvaient. De quoi, surtout, filer vers le sud et retrouver Carole, la fille qu’ils ont toujours aimée.

Puis vient Nino, un chanteur à la voix incroyable, qui fuit sa propre vie, Nino le seul à ne pas voir son talent. Nino qui vole sans vraiment le savoir le sac de Karl et Fred, avant de devenir le chanteur du plus grand groupe de rock de tous les temps, le sac à ses côtés comme un fardeau.

Il y a Serge enfin, que tout le monde craint depuis le départ, et dont personne ne connaît les larmes cachées. Serge, capable de tout pour récupérer ce fameux sac dont il est le propriétaire initial. La prunelle de ses yeux...

Chacun verra dans ce sac ce qu’il voudra y voir : une vie meilleure, des habits de lumière, ou le souvenir d’un bonheur enfui. Chacun imaginera le reste, et tous feront fausse route. Mais tous auront vécu.

Imaginer le reste est une chose magnifique, mais voir son destin s’accomplir est une chose plus belle encore.

Imagine le reste s’ouvre comme un polar captivant mais, au-delà d’une intrigue implacable, Hervé Commère nous offre une poignante histoire d’hommes et de femmes qui transcende les genres et s’inscrit en littérature.



Sur nos cadavres, ils dansent le tango par Maurice Gouiran

Editions Jigal , parution février 2014.

Vincent de Moulerin, notable marseillais et conseiller municipal, vient d’être abattu de quatre balles de 11.43 dans un parking souterrain du centre-ville.
Emma, jeune lieutenant de police au look étrange se retrouve en charge de l’enquête sur ce meurtre apparemment crapuleux. Mais, suivant son instinct et les conseils de Clovis, elle décide de fouiner dans le passé de la victime…
De Moulerin est en effet un ancien colonel des paras qui a fait le coup de feu en Indochine… Il y est devenu un expert reconnu de la guerre antisubversive, appliquée en Algérie et bientôt exportée et enseignée avec succès en Argentine. L’Argentine, où en 76 une clique de généraux prend le pouvoir, instaure la dictature et terrorise le peuple : enlèvements, disparitions et tortures sont alors le lot de tous les opposants réels ou supposés.
Et puis il y a Kevin, le petit-fils de Vincent, un ado apparemment disjoncté, qui bien que vivant reclus dans sa chambre et passant sa vie dans Second Life est en train de comprendre beaucoup trop de choses…
Mais quel rapport existe-t-il donc entre le Mondial Argentin de 78, l’École de Mécanique de Buenos Aires, Videla et sa junte, les bruits de bottes dans la Médina d’Alger, la Patagonie, les « desaparecidos », Kevin et Vincent de Moulerin… ?



Polycarpe, Coeur de Boeuf, T6 par Claudine Chollet

Éditeur : Tutti Quanti Collection : POLYCARPE , parution avril 2014.

En ce mois d’août caniculaire et orageux, les Rochebourgeois ne demandaient rien d’autre que bichonner leurs potagers et confectionner leurs conserves en vue de la célèbre foire à la tomate.
Malheureusement leur pittoresque village a été choisi par les promoteurs d’un centre de remise en forme et les bulldozers attaquent la colline, provoquant leur colère.
Polycarpe se sent étranger à toute cette agitation : handicapé
après une chute de vélo, délaissé par sa compagne que le
démon de midi rend flirteuse et infidèle, il n’a pas le moral.
Et c’est dans ce contexte morose qu’un de ses anciens amis
est retrouvé assassiné sur le chantier.
Secondé par un adolescent dynamique et surdoué, Polycarpe
s’emploie à démasquer le meurtrier. Au cours de son enquête,
il renoue avec une ancienne connaissance dont la pulpeuse
beauté lui redonne enfin le goût de vivre.

L’amour est encore le meilleur remède contra la déprime !



Le Prisonnier de l’Alcazar par Michèle Barrière

Éditions JC Lattès, Collection : Romans historiques
Date de Parution : avril 2014

Août 1525 : François Ier est prisonnier de Charles Quint à Madrid, après la désastreuse défaite de Pavie. Sa sœur Marguerite se rend en Espagne pour obtenir sa libération. Quentin du Mesnil doit l’accompagner.
Pour l’heure, ce dernier a d’autres soucis : ses fiançailles avec la ravissante Alicia se sont soldées par le meurtre d’un banquier italien cherchant des noises à l’un de ses amis, l’explorateur Verrazzano.
Quentin ne peut se dérober à son devoir, mais le voyage va lui réserver quelques surprises. La promiscuité avec Marguerite, son premier amour, l’effraie, et ils vont découvrir, à leur arrivée à Madrid, que le roi est mourant. _ Il faudra tout mettre en œuvre pour lui faire recouvrer la santé. A l’aide d’un médecin juif et d’un apothicaire musulman, il va recréer, jour après jour, un univers gastronomique digne des Mille et Une Nuits.
Mais les négociations piétinent, la fiancée arrive à brûle-pourpoint, des bandits sont à la recherche des cartes de Verrazzano, l’Inquisition s’en mêle… Il faut sans tarder organiser l’évasion du roi.

Michèle Barrière est déjà l’auteur de sept romans « historico-gastronomiques » ; les six volumes de la saga des Savoisy l’ont largement fait connaître du grand public, mais avec les aventures de Quentin du Mesnil, qui penchent doucement vers le roman noir, elle conquiert un lectorat de plus en plus large.



Trois heures avant l’aube par Gilles Vincent

Editions Jigal , parution février 2014.

« Gilles Vincent comble son lecteur par son savoir-faire… Il déroule avec brio le fil d’une histoire passionnante… Nous sommes littéralement sous le charme de l’écriture de cet auteur qui utilise à merveille la matière première essentielle de l’écrivain, les mots. »
Le Noir Émoi

Kamel, vingt et un ans, armé pour la guerre sainte, s’apprête à verser le sang de l’ennemi. Bientôt un jeune militaire est sauvagement assassiné dans les toilettes de la gare Saint-Charles à Marseille. Sabrina, trente-cinq ans de déprime et d’obsessions, claque la porte de son HLM de Valenciennes. Un peu plus tard, la complice du pédophile Jean-Marc Ducroix est égorgée en Belgique, aux portes d’un couvent. Grégor, trente ans d’usine, vient de se faire licencier sans autre formalité. Quelques jours après, à Pleucadeuc, le patron de l’entreprise est victime d’un enlèvement crapuleux… Entre peur, folie, rage et désespoir… Trois faits divers, trois parcours cabossés, trois vies brisées. Touchée de plein fouet, la commissaire Aïcha Sadia va, dans cette nouvelle enquête, basculer sous nos yeux, de la force à l’anéantissement.



L’emprise par Marc Dugain

Éditeur : Gallimard , Collection : Blanche , parution avril 2014

Un favori à l’élection présidentielle, le président d’un groupe militaro-industriel, un directeur du renseignement intérieur, un syndicaliste disparu après le meurtre de sa famille, une photographe chinoise en vogue...
Qu’est-ce qui peut les relier ?
Lorraine, agent des services secrets, est chargée de faire le lien. De Paris, en passant par la Bretagne et l’Irlande, pourra-t-elle y parvenir ? Rien n’est moins certain.
Neuf ans après La malédiction d’Edgar, Marc Dugain nous offre une plongée romanesque sans concession au cœur du système français où se mêlent politiques, industriels et espions.



La Salamandre de Kerpape par Christian Blanchard

parution mai 2014 aux Éditions Chemin Faisant

Fañch Goulic n’est pas l’homme le plus intelligent de Plœmeur ni de Bretagne. Après un accident de la route meurtrier dont il est le seul responsable, il sort de prison et intègre le Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelles de Kerpape pour soigner un genou.
Les docteurs Philippé et Muller s’intéressent à son cas et l’amènent au second sous-sol du centre…
Après un séjour en hôpital psychiatrique, Yann Kertch, personnage complexe et ambigu, accepte d’effectuer des heures d’intérêt général au club-loisirs de Kerpape. Lui aussi, il connaîtra le second sous-sol.
Cobayes, ils vivront leurs pires cauchemars… sous le regard d’une salamandre.

Avec ce roman, Christian Blanchard nous offre une nouvelle fois un thriller noir comme il aime les écrire. Une histoire qui puise ses origines en 1942, durant la construction de la base de sous-marin Kéroman et dont personne ne sortira indemne !



Le paradis n’est pas pour nous par Graham Hurley

Éditeur Le Masque, parution juin 2014 .
Traduction Valérie Bourgeois

Peu après minuit, un corps horriblement mutilé est retrouvé sur une route à Portsmouth.
La victime a été percutée par un chauffard qui a pris la fuite. Évidemment, il n’y a pas de témoins. L’inspecteur Joe Faraday est chargé de l’enquête.
De l’autre côté de la ville, Bazza Mackenzie, le patron de la drogue, a embauché l’ex co-équipier de Faraday, Paul Winter, pour assurer sa sécurité.
D’après la rumeur, la fille de Bazza tromperait son mari avec un flic haut gradé…ce qui est à la fois inadmissible et dangereux. A Winter de vérifier la véracité de cette rumeur et d’étouffer l’affaire avant qu’il n’y ait trop de dégâts.
Faraday et Winter mènent tous deux leur enquête et révèlent, l’un et l’autre, un monde de violence et de blessures beaucoup plus profondes que personne n’aurait pu imaginer.



Merde à Vauban par Sébastien Lepetit

Éditeur : NOUVEAUX AUTEUR , parution juillet 2013.
4ième réimpression 2014

Prix VSD du Polar 2013 - Le coup de coeur des lecteurs.

Besançon, mai 2008.
Pierre-Jean Montfort, adjoint au maire et professeur d’histoire donne une conférence pour promouvoir la candidature du réseau Vauban au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le lendemain matin, on le retrouve mort au pied de la citadelle. Meurtre ou suicide ?
Affaire privée ou coup porté à la candidature de la ville ?
Fabien Monceau, jeune lieutenant de police parisien juste nommé à Besançon va mener l’enquête aux côtés du commissaire Morteau, un Franc-Comtois chevronné et bourru. Une enquête difficile menée de main de maître par un duo explosif !



Tendre comme les pierres par Philippe Georget

Éditions Jigal , parution février 2014.

Récompensés par le Prix du Polar SNCF – un des plus prestigieux prix des lecteurs en France –, le Prix du Premier Roman Policier et le Prix de l’Embouchure, les romans de Philippe Georget sont aujourd’hui traduits en Italie, en Angleterre, en Allemagne et aux États-Unis.

Dans le village de Wadi Musa, près du célèbre site de Pétra, un vieil archéologue français est arrêté, accusé de pédophilie par la police jordanienne.
Venu réaliser un documentaire sur son chantier de fouilles, Lionel Terras, journaliste parisien, irascible et désabusé, va avec Mélanie, l’adjointe du professeur, tenter de découvrir qui cherche à éliminer le vieil homme.
Son enquête va le conduire dans le désert du Wadi Rum, sur la piste de l’âme des Bédouins et sur les traces du mythique Lawrence d’Arabie, à la poursuite de l’incroyable secret de Sharat-Aqem…
Lionel trouvera-t-il sur la Desert Highway, les réponses à son propre chaos ?
Car comme dit le proverbe arabe : « Si loin que portent nos pas, ils nous ramènent toujours à nous-mêmes. »



Embrouille en Bretagne par Laurent Audouin & Fanny Joly

Parution : 2 avril 2014
Editions Sarbacane , Collection : Les enquêtes de Mirette , dès 6 ans.

De la pointe du Raz à St Malo et Carnac, c’est parti pour un tour de Bretagne décoiffant !
Avec une hermine hautaine qui pique ses choumoullouws à Jean-Pat, une bigouden chef d’entreprise cyber branchée menacée d’enlèvement, des korrigans finalement plus gentils qu’il n’y paraît… les rebondissements ne manqueront pas dans ce 7e épisode des enquêtes de la plus célèbre détective de 8 ans de tous les temps !!!

- Une série à succès : + de 45 000 ex vendus !
- Adaptation télévisée en cours, achetée par Canal +.
- Ça souffle fort pour cette première destination régionale de la série !
- Avec quelques dialogues en breton (traduits par l’auteur…) !



Ariane Dabo 1- La lance opale de feu par Guillaume Delacour

Parution oct 2013 chez YIL Éditions

Ariane Dabo est une jeune femme sans histoire, employée de banque à Paris, qui va se retrouver projetée au cœur d’une enquête mêlant complot politique et sociétés secrètes.

Elle sera confrontée à des meurtriers à sa recherche, à son patron, au MI-5, et à son propre destin avec en toile de fond une mystérieuse lance opale de feu.

Le deuxième « l’ordre du sceptre de Baal » est prévu pour début 2015.



Penny Dreadful de Shane Atkinson (Rob Cristiano) PRIX SNCF DU POLAR Court Métrage 2014.

7 court métrages, 97 minutes de frissons… et des milliers de votes.

C’est Penny Dreadful de Shane Atkinson (Rob Cristiano) qui décroche le PRIX SNCF DU POLAR 2014.


Réalisateur : Shane Atkinson
Pays : Etats Unis
Production : Rob Cristiano
Durée : 18 minutes

Résumé :
Un apprenti voyou se retrouve mêlé au kidnapping d’une fillette qui se révèle moins commode que prévu…

Shane Atkinson.
Shane Atkinson est né et a grandi dans le nord de la Californie. Issu d’une famille de six enfants, ses œuvres sont souvent inspirées de son enfance passée dans ce grand foyer animé. Shane est diplômé de l’Université de Columbia, spécialisé en Cinéma. Penny Dreadful a notamment reçu le Prix du public au Festival du Court-Métrage de Clermont-Ferrand en février 2013.

Voir la bande annonce

Et la possibilité de le visionner en s’inscrivant.



Mon ami Dahmer par Derf Backderf Prix du Polar BD SNCF 2014

Parution février 2013 aux éditions Ca et Là

Titre original : My Friend Dahmer
Traduction de Fanny Soubiran

Derf Backderf a passé son enfance à Richfield, petite ville de l’Ohio située non loin de Cleveland. En 1972, il entre au collège, où il fait la connaissance de Jeffrey Dahmer, un enfant solitaire au comportement un peu étrange. Les deux ados se lient d’amitié et font leur scolarité ensemble jusqu’à la fin du lycée. Jeffrey Dahmer deviendra par la suite l’un des pires serial killers de l’histoire des États-Unis. Son premier crime a lieu à l’été 1978, tout juste deux mois après la fin de leur année de terminale. Il sera suivi d’une série de seize meurtres commis entre 1987 et 1991. Arrêté en 1991, puis condamné à 957 ans de prison, Dahmer finira assassiné dans sa cellule en 1994.

Mon Ami Dahmer est donc l’histoire de la jeunesse de ce tueur, à travers les yeux de l’un de ses camarades de classe. Précis et très documenté, le récit de Derf Backderf (journaliste de formation) décrit la personnalité décalée de Dahmer qui amuse les autres ados de cette banlieue déshumanisée typique de l’Amérique des années 1970. Dahmer enfant vit dans un monde à part, ses parent le délaissent, il est submergé par des pulsions morbides, fasciné par les animaux morts et mortifié par son attirance pour les hommes.
Personnage fascinant, voire attachant car presque victime de son environnement, Dahmer vit une implacable descente aux enfers vers une folie irréversible.

Mon ami Dahmer



Yeruldelgger de Ian Manook Lauréat 2014 du PRIX SNCF DU POLAR

Parution octobre 2013 chez Albin Michel

Quatorze romans en compétition puis trois en finale…
C’est Yeruldelgger de Ian Manook (Albin Michel) qui est Lauréat 2014 du PRIX SNCF DU POLAR.

http://www.polar.sncf.com/competition/romans

Le corps enfoui d’une enfant, découvert dans la steppe par des nomades mongols, réveille chez le commissaire Yeruldelgger le cauchemar de l’assassinat jamais élucidé de sa propre fille. Peu à peu, ce qui pourrait lier ces deux crimes avec d’autres plus atroces encore, va le forcer à affronter la terrible vérité. Il n’y a pas que les tombes qui soient sauvages en Mongolie. Pour certains hommes, le trafic des précieuses « terres rares » vaut largement le prix de plusieurs vies. Innocentes ou pas.

Dans ce thriller d’une maîtrise époustouflante, Ian Manook nous entraine sur un rythme effréné des déserts balayés par les vents de l’Asie Centrale jusqu’à l’enfer des bas-fonds d’Oulan-Bator. Il y avait la Suède de Mankell, l’Islande d’Indridason, l’Ecosse de Rankin, il y a désormais la Mongolie de Ian Manook !



La Baie des cougars de Jean-Marc Perret

Éditeur Liv’editions
Date de parution avril 2014

Tout baigne pour Ronnie, jeune « escort boy » qui loue ses charmes à des quinquagénaires de la presqu’île de Quiberon.
Mais, à quelques jours d’intervalle, deux de ses clientes trouvent la mort dans des conditions mystérieuses. Voilà qui n’arrange pas les affaires du gigolo, qui voit la -gendarmerie, sous la conduite du -lieutenant Menotti, faire irruption dans sa vie et mettre en péril son petit commerce. Pendant ce temps, un directeur de maison de retraite peu scrupuleux projette un très mauvais coup pour renflouer les caisses de son établissement…
À travers les paysages sauvages de la presqu’île, des destins s’entrecroisent en de sanglants chassés-croisés. Les coupables ne seront démasqués qu’au terme d’un suspense haletant.



La croix des veuves par Jean Failler

Parution mai 2014 , Éditions Palémon

Tome 1

Paimpol, ex-port de grande pêche à la morue, est aujourd’hui une élégante station touristique fort prisée pour son calme et la beauté de ses paysages.
Cette belle sérénité est brutalement troublée quand, dans la même nuit, trois retraités sont retrouvés sauvagement égorgés en trois endroits différents.
Le modus operandi est le même, indiquant qu’un seul assassin a sévi. Le mobile semble difficile à cerner. L’une des victimes est un ancien marin fort apprécié de toute la communauté, les deux autres sont deux septuagénaires en retraite, l’une de l’éducation nationale, l’autre d’un grand magasin parisien, des citoyens sans histoires…
Les patrouilles de gendarmerie n’ont rien relevé d’anormal ce soir-là et l’enquête piétine.
Le capitaine Lester, sur directives du ministère, est dépêchée sur les lieux, ce qui n’enthousiasme guère le major Mercier.
Mary Lester a bientôt la conviction que ce triple crime cache une autre affaire, bien plus trouble celle-ci…

Tome 2

Mary Lester est maintenant convaincue que la disparition mystérieuse d’un médecin et de sa famille est liée au triple meurtre.
La recherche des disparus ne progressant pas, Mary est instamment priée de s’y atteler, au grand dam du commandant Lemarillé qui ne supporte pas la désinvolture dont font preuve le capitaine Lester et son adjoint, le lieutenant Fortin. Il y oppose le sérieux des gendarmes, ce qui n’impressionne guère Mary, pour qui la fin justifie les moyens.
Petit à petit, elle va parvenir à relier des faits qui, apparemment, n’ont rien de commun. Lemarillé ne partage pas sa vision de l’affaire, mais, faute de savoir vers où orienter son enquête, va finir par collaborer.
Retrouvera-t-on le docteur Gaillard et sa famille ? Sont-ils partis en bateau comme tout semble l’indiquer ? Où serait alors passé leur voilier ?
L’épilogue de cette longue enquête conduira nos deux flics de Paimpol à Jersey et enfin sur une petite île posée à deux encablures de la Croix des Veuves, où règne en maître un vieillard fort inquiétant…



L’or de Guérande par Jörg Bong , Jean-Luc Bannalec

Source : Agence Bretagne Presse , Philippe Argouarch

Troisième polar pour l’auteur allemand Jörg Bong : Son premier polar breton traduit en quatre langues s’est vendu à un demi-million d’exemplaires

Berlin—Jörg Bong est un éditeur allemand, traducteur, critique littéraire, et écrivain. Depuis 2008, il est directeur de la maison d’édition S. Fischer Verlag mais a endossé l’âme d’un romancier et d’un genre particulier : le polar breton. Il signe ses romans sous un pseudo, Jean-Luc Bannalec, qui a fait croire un temps que lui même était breton...

Passant tous ses étés en Bretagne, Jörg Bong a imaginé le commissaire Dupin, un flic parisien dans la tradition de l’inspecteur Maigret. Dupin a été muté à Concarneau pour faute grave (mais on ne sait pas pourquoi...) Bon flic, il est toutefois ignorant des coutumes locales, voire empreint de préjugés. Il découvre le pays breton avec les lecteurs non avertis. Fin observateur de la mentalité bretonne de la côte Sud du Finistère, l’auteur instruit le commissaire et, incidemment, les lecteurs par le biais de la secrétaire du commissaire : Nolwenn, une bretonne pur jus.

Le premier roman est sorti en juin 2012 sous le nom de Bretonische Verhältnisse - Ein Fall für Kommissar Dupin [Voir ABP 26830] soit, littéralement « Le microcosme breton ». Vendu à 500 000 exemplaires, le best-seller vient d’être traduit en français sous le nom de Un été à Pont-Aven . Il a aussi été traduit en espagnol, en italien, et en anglais sous le titre Death in Pont-Aven. La télévision allemande en a fait un film.

Le deuxième roman Bretonische Brandung : Kommissar Dupin zweiter Fall , en français « Ressac breton » se passe en partie aux Îles Glénan et s’est vendu à 350 000 exemplaires.

Le 3ème roman est sorti le 15 mai en Allemagne sous le titre de Bretonisches Gold : Kommissar Dupins dritter Fall. « L’or de Guérande », l’or blanc des paludiers, ce qui désigne la fleur de sel, se passe à Guérande. Toujours en Bretagne donc. Le titre du roman est clair et net, l’or de Guérande est un or breton !

Philippe Argouarch



Un long moment de silence de Paul Colize

Éditeur Folio , Collection : Folio policier , parution mai 2014.

2012.
À la fin de l ?émission où il est invité pour son livre sur la "Tuerie du Caire", un attentat qui a fait quarante victimes dont son père en 1954, Stanislas Kervyn reçoit un coup de téléphone qui bouleverse tout ce qu’ il croyait savoir.
1948.
Nathan Katz, un jeune Juif rescapé des camps, arrive à New York pour essayer de reconstruire sa vie. Il est rapidement repéré par le Chat, une organisation prête à exploiter sa colère et sa haine.
Quel secret unit les destins de ces deux hommes que tout semble séparer ?

Prix Landerneau-Polar 2013
Prix du Boulevard de l’Imaginaire 2013
Prix Polars Pourpres 2013

"Un thriller très haut de gamme, parfaitement écrit et construit, toujours palpitant de bout en bout. J ?ai adoré, je n ?ai pas pu lever le nez de ce livre !" Bernard Poirette, "C’ est à lire", RTL



Les Larmes rouges du Citron vert par Lucie Brasseur

Éditeur Bookly , Date de parution janvier 2014.

Amy a 29 ans, elle est assistante de prod’ chez Téléjachète.com, genre de téléshopping sur le web. La startup a récemment été rachetée par un groupe suédois, le groupe Scaab. Les nouveaux dirigeants invitent leurs collaborateurs à s’engager dans des actions de RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale).
C’est ainsi qu’Amy atterrit un peu par hasard au Galaxie, le centre d’accueil de jour pour SDF du Xe arrondissement de Paris. Là, personne ne lui parle, personne ne semble la voir. Transparente, un peu comme le sont les SDF pour la plupart des travailleurs pressés en ville.
Pourtant, un matin, Mélanie, jeune SDF de 20 ans lui adresse enfin la parole. Elle sera retrouvée morte, assassinée violemment, comme tous ceux à qui Amy tissera des liens. N’y tenant plus, Amy troque son costume d’assistante de prod pour celui d’apprentie enquêtrice.
Les chemins qu’elle empruntera changeront sa vie. Bienvenue au pays du Citron Vert...



Sinon l’Hermione coulera par Marie-Claude Aristegui

Chez Caïman Éditions , date de parution mars 2014

Qui en veut au chantier de l’Hermione ?
La frégate reconstruite à Rochefort-sur-Mer doit bientôt faire ses premiers essais au large avant de rallier Boston, mais un chantage et des meurtres bouleversent la paisible cité bâtie pour la marine de Louis XIV.
Le commissaire Camdebourde et son fidèle lieutenant Venise devront souquer ferme pour mener leur enquête à bon port.

Les auteurs :
Marie-Claude Aristégui est un grand reporter au quotidien régional Sud-Oest, en poste à la Rochelle. Elle a publié le guide des faits divers du Sud-Ouest (Cherche Midi), un roman Crime au Ferret (Vents salés) et un ouvrage politique (Tami Editions).
Arnaud Develde est rédacteur en chef de la radio Demoiselle FM à Rochefort.



On dirait le Sud par Raphaël Gauthey , Cédric Rassat

On dirait le Sud par Raphaël Gauthey (Dessinateur), Cédric Rassat (Scénario)

Éditeur : Delcourt parutions février 2010 et avril 2013.

Tome 1 : Une piscine pour l’été

Eté 1976, l’été le plus chaud du siècle...
Dans le ciel de cette petite ville du centre de la France, les hélicoptères de la police passent et repassent, surveillant l’application des restrictions d’eau décidées par l’Etat.
Aux terrasses des cafés, les débats s’animent à propos des disparitions d’enfants qui ont eu lieu dans le sud du pays. La question de la peine de mort est dans tous les esprits.
C’est dans ce contexte surchauffé que les patrons de l’usine locale décident de mettre en place un plan de licenciements. Pour arriver à leurs fins, ils imaginent un stratagème machiavélique dont Max Plume, syndicaliste respecté de tous, est le principal rouage.
Par une chaleur de plus en plus accablante, la tension ne cesse de monter...

Tome 2 La fin des coccinelles.

Seconde partie d un récit amer, poignant, empreint de nostalgie
d une époque révolue, celle d un entre-deux, celle qui s apprête
à basculer dans l ère du consumérisme...
Une très belle évocation narrative et graphique des années 70.



Faites vos jeux par Firmin Le Bourhis

Éditions Palémon , Collection Enquêtes En Série, avril 2014.

Le capitaine François Le Duigou et le lieutenant Phil Bozzi, exceptionnellement détachés au commissariat de police de La Baule-Escoublac, en pleine saison estivale, ne savent où donner de la tête quand survient, en plein 14 juillet, un braquage à main armée.
Visiblement, cette opération a été réalisée de main de maître, elle ne laisse que peu d’indices à nos deux OPJ.
Un nouvel événement vient rapidement compliquer la tâche déjà lourde des enquêteurs : le meurtre d’un homme, a priori bien sous tous rapports, mais dont la situation personnelle les interpelle néanmoins...
Dès lors, tout va s’accélérer et ils vont se retrouver entraînés dans une affaire complexe, ourdie par un esprit tortueux mais remarquablement intelligent, et dont l’épilogue les mènera loin de ce qu’ils imaginaient.

Découvrez le premier chapitre :
http://www.palemon.fr/blog/2014/04/11/extrait-faites-vos-jeux-de-firmin-le-bourhis-le-1er-chapitre/



Esprit de Famille par Ellen Guillemain

Flamant Noir éditions, parution 2014

C’est étrange comme le fait d’enterrer un être proche peut exhumer les plus profonds secrets d’une famille. Chaque pelletée de terre qui recouvre la dépouille lève le voile sur les fantômes du passé.

Milène, dite Nouche, une trentenaire issue d’un milieu aisé, n’aurait jamais imaginé que l’enterrement de son père déclencherait un tel raz-de-marée. Jusque-là, rien n’avait été découvert. Elle se croyait à l’abri et avait même réussi à tourner la page.Mais lorsque plusieurs personnes partagent un même secret, chacun peut le faire resurgir au grand jour, tel un geyser éclaboussant des vies jusque là, irréprochables…

Lorsque tout n’est qu’apparence, il y a certains secrets que l’on devrait taire à jamais…

Emotions, rire et suspens. Un roman qui ne vous laissera pas indemne ...



Le Mémorial des Anges par Fabrice Pichon

Les Éditions du Citron bleu, février 2014

Un psychiatre liquidé, un flic qu’on tente d’assassiner, une documentaliste qui passe de vie à trépas...
L’activité de la division du SRPJ de Besançon est aussi tumultueuse que les eaux du Doubs en pleine crue.
Lorsqu’un procureur obstiné leur met des bâtons dans les roues et qu’il faut travailler de concert avec la gendarmerie parce qu’une des victimes a eu l’excellente idée de se faire liquider en banlieue dijonnaise, rien ne va plus au commissariat de la Gare d’Eau...
Une enquête où plus que jamais le passé est une clé et les apparences trompeuses.



Le brigand du Sertao par Wellington Srbek & Flavio Colin

Parution : 2 avril 2014
Éditions Sarbacane, Collection : BD adulte.

Région du Sertao, Nordeste du Brésil, années 20.
Une suite d’histoires retrace la fabuleuse épopée du mythique brigand, le cangaçeiro Antonio Mortalma, mi-homme mi-démon. Les histoires se suivent, se mêlent, en empruntant chaque fois un nouveau conteur, qui poursuit l’histoire entamée par un autre… en variant les angles avec poésie. Tout au long du récit de nombreux personnages grandiloquents et théâtraux apparaissent, mais le terrible Antonio Mortalma demeure la référence : son destin concerne toute le monde, et chacun est partie prenante de sa légende.
La narration est à l’image de la contrée qui lui sert de cadre : haute en couleur. Elle reflète la sauvagerie des hommes, la philosophie de ses habitants, et donne une place de choix aux plaisirs de la chair.

• Un western brésilien envoûtant : épicé, fou et aride comme le désert du Sertao.
• Le ton irrévérencieux et drôle de Wellington Srbek, fait irrémédiablement penser au meilleur de Jorge Amado.
• Par les insertions d’éléments magiques et surnaturels insérées dans des situations et un cadre historique bien réel, on retrouve, comme chez Gabriel Garcià Marquez, un « réalisme magique ».
• Flavio Colin est considéré au Brésil comme le meilleur dessinateur de bandes dessinées brésilien de tous les temps.



Les blessures du silence par Sandra Martineau

Éditions Sixto, Octobre 2013

Après avoir quitté l’homme qui partageait sa vie, Alice disparaît sur une route de Sarthe. Yohann, jeune journaliste ambitieux, saisit l’opportunité de se forger un nom. Il se lance dans l’enquête.

Ses investigations ne lui laisseront aucun répit et le mèneront à une découverte surprenante. Lui-même ne sera pas épargné par cette affaire : que s’est-il passé, au bord de ce lac, lorsqu’il était enfant ?
"Il arrive un moment où nous vivons dans la terreur des monstres que nous créons..."



Poitiers, l’affaire du Parc par Firmin Le Bourhis

Éditeur Palemon Éditions Paru en avril 2014

Dans une France troublée par nombre d’affaires criminelles où se conjuguent parfois le laxisme des enquêteurs, celui de la justice et la pression des médias, à nouveau le scandale va éclater… Et le pays tout entier va vérifier la valeur de cette maxime pourtant bien connue : « Dans le doute, abstiens-toi. »

S’inspirant de faits divers réels survenus en d’autres lieux, l’auteur captive le lecteur qu’il entraîne dans les arcanes d’une enquête criminelle dont l’aboutissement s’avère bien compromis.

Mais les médias exploiteront à point nommé leur pouvoir en interpellant l’opinion publique et initiant des comités de défense qui provoqueront la réouverture du dossier.

Alors, éclatera la vérité…

Cet ouvrage a fait l’objet du feuilleton du quotidien régional La Nouvelle République du Centre Ouest. Après la Bretagne et le Grand Ouest, Firmin Le Bourhis a ainsi été découvert par toute la région Centre…



Terminus Saint-Malo, un polar d’Arnaud Le Gouëfflec


Dans un Saint-Malo écrasé de lumière, une tragédie s’ourdit en noir et blanc. Stéphane Mahé photographie la ville à la recherche de contrastes sans concession, tandis qu’Arnaud Le Gouëfflec nous embarque dans une filature au fil du dédale des ruelles malouines.


Un polar publié aux Éditions de Juillet dans la collection Villes Mobiles, qui donne carte blanche à des auteurs et photographes, sur la ville de leur choix, à raison de quatre publications par an.


Terminus Saint-Malo, Les Éditions de Juillet, Mai 2014, 80p.



Clair-obscur en Chartreuse par Mary Play-Parlange

Éditeur Ex Aequo , parution novembre 2013

DUALITE, maître-mot de cette enquête à tiroirs où se côtoient deux régions sans lien apparent, deux peintres d’époques différentes, deux flics qui ne se connaissent pas : Touraine et Provence Le Caravage et Cézanne Melinda Fields et Diego Martelly Ailleurs et ici, hier et aujourd’hui, elle et lui, marchez dans leurs pas, vous ne le regretterez pas !

Extrait :
« Sur le parvis de la gare, en haut des grands escaliers il jette un regard ému à la Bonne Mère illuminée qui protège la ville, cette ville où il se dit qu’en fait il aurait bien aimé vivre ; mais certainement pas mourir, pas maintenant… »

Les auteurs :
Une rencontre sur les bancs du collège, des retrouvailles bien des années plus tard… quand deux femmes font une auteure. Cheminer de concert pour offrir à ses lecteurs un partition au rythme diablement syncopé, voilà le défi que relève Mary Play-Parlange dans son quatrième polar.



Orphée.org par Renaud Marhic

Éditeur : Terre de Brume, Collection : Polars & grimoires , parution novembre 2013.

"Rien n’a changé, ils sont à nos côtés".
Telle est la devise d’Orphée.org, organisation internationale d’assistance thanatologique basée à Los Angeles. Réseaux sociaux, groupes de parole, technologie de pointe..., rien n’est trop beau pour les "00" s’agissant de l’accompagnement des personnes endeuillées.
Mais voilà que cinq des principaux donateurs d’Orphée.org disparaissent. Leur trace se perd au bord du Youdic, marais breton passant pour l’une des portes de l’Enfer.
Quand Orphée.org engage Jacky Le Sauge pour résoudre l’énigme, celui-là n’est pas dupe.
Pourquoi lui, obscur directeur d’un cabinet provincial de veille économique ? D’autant qu’un correspondant anonyme ne tarde pas à le harceler : "Enquêtez à l’envers de ce qui vous est montré !
" Qui sont ces "00" prétendant transcender la mort au moyen du mythe d’Orphée ? Et que penser de ces nouvelles disparitions éclaircissant bientôt leurs rangs ?
Jacky pressent tenir l’affaire qui peut enfin bouleverser sa carrière. Il va en parler à Côme, son jumeau. qui depuis quinze ans, loin du monde et des hommes, attend de traverser le miroir...



Opération Renard Noir par Valéry Le Bonnec

Éditions Du Bout De La Rue , collection detectivarium parution : juin 2013.

Une affaire qui commence sur les chapeaux de roues pour Guillaume !
Un individu vient lui demander d’enquêter sur la disparition de son grand-père, soixante-dix ans plus tôt à Lyon ! Sitôt la mission acceptée, l’homme est kidnappé sous les yeux du détective.
Il n’en faut pas plus à Guillaume et à Mikajoh pour rejoindre la capitale des Gaules où ils ont rendez-vous avec les heures sombres de l’histoire de la ville et où les dangers sont partout jusqu’aux sinistres cellules des prisons lyonnaises.
Une plongée mystérieuse dans les méandres de l’Opération Renard Noir...



Le Bazar et la Nécessité - Tonton sème le doute par Samuel Sutra

Éditeur : Flamant Noir Editions , janvier 2014

Préface de Patrice Dard.

LE NOUVEAU TONTON !
Tu sais ce qu’il y a de bien avec les mômes ? Non ? Tonton non plus. Il cherche encore.
Faut dire que son gamin, c’est pas un simple. Qu’il se pointe dans la vie de son père avec trente ans de retard sans préavis passerait encore.
Mais qu’en pleine rébellion, le marmot se mette en tête de faire raccrocher les gants à son truand de père, là, on passe un cap ! Un honnête, qu’il veut en faire de son putatif !
Je ne veux pas t’en dévoiler trop sur cette histoire, mais j’en sais assez long pour te dire que le plus rebelle des deux n’est pas celui qu’on croit et que le roi de la truande est bien décidé à rappeler au fiston qu’à la maison, c’est Tonton qui commande !



La brigade du rail, Tome 1 par Olivier Jolivet (Dessinateur), Frédéric Marniquet (Scénario)

La brigade du rail , Tome 1 Le tueur du Lyon-Genève
par Olivier Jolivet (Dessinateur), Frédéric Marniquet (Scénario)

Éditeur Zephyr Bd , Date de parution janvier 2014

Cette première enquête plante le décor d’une série qui se passe exclusivement dans l’univers du rail, où le lecteur est emporté dans des enquêtes policières se situant toujours sur le réseau ferré. « Les Assassins de Rail » donnent une large place aux locomotives et trains de cette époque charnière des années 50 qui vit l’apparition des trains électriques, ceux-ci côtoyant les machines vapeurs qu’ils étaient appelés à remplacer au fur et à mesure de l’électrification du réseau…

A la fin des années 1950, l’inspecteur Hubert Granville, ancien grand résistant et policier de choc de la brigade criminelle à Paris, intègre la très secrète police des chemins de fer, la SUGE (Surveillance Générale), afin d’y apporter ses compétences. A peine est-il nommé dans ses nouvelles fonctions qu’il est conduit à enquêter sur le décès mystérieux d’un truand fraichement libéré, dont le corps a été découvert le long de la voix ferrée, près de Bellegarde-sur-Valserine. Toutefois, quand Granville et son nouvel équipier Pigagniole, débarquent dans l’Ain, c’est pour découvrir une région hantée par les fantômes d’un passé sordide où le silence et le non-dit règnent en maître. Car ce qui ne semblait n’être qu’un règlement de comptes entre truands se transforme vite en une série de meurtres étranges. Vingt ans après un tragique et effroyable fait divers, en ce début d’hiver 59, un mystérieux tueur sème l’effroi et les cadavres dans le Pays de Gex le long de la ligne Lyon-Perrache/Genève…



Double récompense pour Stéphane Heurteau


Dimanche 16 février, Stéphane Heurteau a reçu le Grand prix de la BD bretonne 2014, décerné à l’occasion du festival Penn ar BD, pour son roman graphique en deux tomes Sant-Fieg.
Il a également reçu le prix Espoir, décerné par des patients du service hématologie de l’hôpital Morvan (Brest).

Stéphane Heurteau parle de sa BD :
« J’ai imaginé un jeune Kabyle qui vient s’installer sur la presqu’île de Crozon dans les années soixante. Il va tomber amoureux d’une petite Crozonnaise dont le frère a été tué trois ans plus tôt, pendant la Guerre d’Algérie. À l’époque, ça devait être difficile. C’est peut-être encore le cas maintenant. De cette union va naître un gamin, Armel. Il ne connaît pas ses parents. Dix-sept ans plus tard, il hérite d’une petite maison dans le village de Sant-Fieg, à côté de Roscanvel. Il va enquêter pour essayer de comprendre ce qui est arrivé à ses parents. »


Sant-Fieg, Tome 1 et Tome 2, Coop Breizh, 2013



Le Printemps des quais, la nouvelle BD d’Olivier Thomas

Olivier Thomas retrouve la ville de Marseille dans Le Printemps des quais, sa nouvelle BD réalisée en collaboration avec Pascal Génot et Bruno Pradelle et publiée chez Soleil.


Le Printemps des quais, Soleil, coll. Quadrants Astrolabe, janvier 2014


Résumé

Fils d’ouvrier, Séraphin « Paul » Carpita habitait le quartier St Jean de Marseille. Les sirènes des bateaux avaient retenti à l’unisson pour saluer la victoire du Front populaire, comme un grand cri de joie !
Sous le régime de Vichy, Paul était entré dans la résistance, c’est-à-dire, à ce moment-là, au parti communiste. C’est à la Libération qu’on lui a offert sa première caméra ; il l’a naturellement mise à disposition de ses idées : filmer les manifestations pour la paix, de Berlin à Stockholm, filmer les gens ordinaires, filmer la vie.
Et puis un jour, il a réalisé un « vrai » film, avec une histoire et des acteurs : le Rendez-vous des quais. Pour montrer aux gens ce que les actualités ne montraient pas : le départ des soldats pour l’Indochine, l’occupation du port par les CRS, les manifestations durement réprimées, les grévistes.
La misère des ouvriers contraints de reprendre le travail. Il a fallu filmer caché, agir avec audace, se débrouiller pour trouver de la pellicule ou des costumes, compter sur les copains. M.Pagnol leur avait même prêté son studio.
Et tout ça dans un esprit si fraternel ! Mais quand le film fut fini, les RG ont débarqué et confisqué les bobines. Le PC l’avait lâché, le cinéma français l’avait lâché, lui et tous ceux qui croyaient à la possibilité d’une vie meilleure. Le film fut interdit de diffusion durant 35 ans.
Paul a repris son métier d’instituteur et celui de cinéaste, sans renier ses idées, dans une autre résistance.
Le film, retrouvé dans les caves de la cinémathèque française, a été réhabilité en 1990.
Il fut alors salué par la critique comme « le chaînon manquant entre Jean Renoir et la Nouvelle Vague ».



Les Ronds dans l’eau d’Hervé Commère disponible en poche

Le thriller d’Hervé Commère - invité du Chien Jaune en 2012 - Les Ronds dans l’eau sort en format poche chez Pocket.
Un excellent roman, à lire et à relire.


Les Ronds dans l’eau, Pocket, coll. Pocket Policier, février 2014


Résumé
Un truand paranoïaque en cavale depuis quarante ans. Un serveur dépressif qui voit son ancien amour se trémousser dans un jeu de télé-réalité. Quel est le rapport entre ces deux hommes ?
A priori, il n’en existe aucun.
Aucun lien entre ces deux êtres que tout ou presque oppose et qui ne se connaissent pas.
Sauf peut-être une lueur dans le regard d’un vieil homme ou l’obsession d’une journaliste à réunir les pièces d’un vieux puzzle.
Sauf peut-être les ronds dans l’eau.
Car certains actes ont des répercussions inattendues, même longtemps après...


Les Ronds dans l’eau, Pocket, coll. Pocket Policier, février 2014



Avis d’obsèques par Michel Embareck

Editeur : Archipel août 2013 , Collection : Suspense.

Un matin d’automne, dans une ville de province, le corps de Fabrice Kerbrian du Rescouet, alias « Fabulous Fab », est retrouvé en bordure d’un jardin public. L’autopsie révèle qu’il a été abattu à bout portant d’une balle derrière la tête. Fait étonnant, l’arme utilisée par l’assassin est un pistolet japonais datant des années 1940.
Pour quelles raisons cet héritier d’un empire de presse régionale - au bord de la faillite - a-t-il été tué ? Et par qui ? Un mari jaloux - l’homme était coureur -, des investisseurs mécontents ? Ou un fantôme du passé au courant de quelques lourds secrets de la famille Kerbrian du Rescouet ? Sous la pression d’un procureur carriériste, les policiers de la PJ explorent de multiples pistes.
En même temps, Victor Boudreaux, l’ancien lanceur de marteau devenu détective privé, enquête sur un trafic d’oeuvres d’art volées dans les églises. _ Ce faisant, il dérange le microcosme local, qui n’aime pas les vagues.
D’autant que se profilent les élections municipales...



La trace du Silure par Sylvain Forge

Éditions Toucan , février 2014

Mutée à Nantes pour s’occuper de sa mère, malade d’Alzheimer, la capitaine de police Isabelle Mayet semble avoir fait une croix sur sa carrière. Sa vie sentimentale est un naufrage, son manque d’enfant une déchirure.
Le cadavre ensanglanté d’un vieil ermite, trouvé dans un bunker allemand de la seconde guerre mondiale, lui offre un exutoire. Crime ou suicide ? L’affaire est plus complexe qu’il n’y parait. Plus dangereuse aussi.
Sur les bords de Loire, de biens horribles choses remontent à la surface. De sinistres souvenirs qui dormaient dans la vase. Isabelle n’est plus la chasseresse. Elle est devenue la proie.



Crève Saucisse, une BD de Simon Hureau et Pascal Rabaté


Renouant avec la veine acide qu’on lui connaît, Pascal Rabaté s’associe à Simon Hureau pour une comédie noire, grinçante et jubilatoire. 


Didier est boucher, amateur de bande dessinée et... cocu !
Cela lui bousille la vie. Sandrine, son épouse, le trompe avec leur meilleur ami, Éric. Cela fait au moins un an que cela dure, depuis les vacances passées. Il aime sa femme plus que tout, il est patient, mais il ne supporte plus ses mensonges et ne peut définitivement plus encadrer son ancien copain.
Il décide donc de se venger. Le cocu magnifique prend les choses en main. Il organise leurs vacances avec Sandrine et celles d’Éric et de son épouse sur l’île de Noirmoutier. Il empêche par tous les moyens les deux amants de se retrouver seuls. Et il parvient à isoler le traître, afin de s’en débarrasser : de le tuer, ni plus ni moins ! Il a tout prévu. L’idée a germé en relisant une de ses bd préférées...

Futuropolis, 80 pages, 17 €



Les Voleurs de cerveaux, Cyrille Launais

Nantes, fin des années 50. Alors que le pont transbordeur vit ses dernières heures, des cadavres de moutons sont découverts aux pieds du géant d’acier.
Quelques jours plus tard, Luc Renard, livreur attitré de la librairie Bouquain, découvre un de ses clients assassiné à son domicile. Par mégarde, il emporte avec lui un indice : un carnet dans lequel l’homme, comptable dans une société de transports, a consigné certains faits et gestes de son employeur. Arpentant les rues de la ville à la recherche du criminel, le livreur téméraire finit par croiser la route d’un industriel mégalomane et d’une bande de truands nerveux de la gâchette, persuadés que l’avenir de l’homme se trouve... dans le cerveau des moutons !
Parodiant les films de gangsters des années 60, l’auteur nous offre un polar burlesque, aux répliques savoureuses, empreintes de l’argot nantais de cette époque. Une virée musclée... façon puzzle !

Les Voleurs de cerveaux, Cyrille Launais, coll. CasaNostra, Sixto Éditions, 2013



Hollywood zéro par Dominique Forma

Parution janvier 2014 aux Editions Payot & Rivages.

Dominique, le narrateur, est un cambrioleur indépendant qui aime les coups efficaces et sans risques.
Malheureusement, il est redevable d’une grosse somme à un duo de truands très menaçants. Acculé, il prend un billet d’avion pour Los Angeles où il compte retrouver son pote Christian, alias Kenny, qui est devenu producteur à Hollywood. Enfin, disons que Kenny s’est fait une spécialité de monter des projets de films bidons et d’arnaquer des financiers trop crédules.
C’est ainsi qu’il embauche Dominique qui, pour les besoins de la cause, va devenir un jeune réalisateur plein de promesses. À Hollywood, tout est possible. Mais l’usine à rêves est avant tout une fabrique de cauchemars.
Hollywood raconté par un auteur qui a connu l’envers du décor : « Comprendre Hollywood, ce n’est pas raconter l’histoire des films à succès, c’est s’intéresser à celle des films qui ne se sont jamais faits. » Un récit rythmé, sans temps morts, un style tranchant qui évoque par moments Richard Stark.
Une ironie caustique et un sens de la formule : Dominique Forma impose un ton nouveau dans le polar français !



Les âmes Torses par Françoise Le Mer

Parution aux éditions Palemon octobre 2013.

Le commissaire Le Gwen, à titre privé, est invité à célébrer l’union de Sixtine Choiseul-Méraux. Marine, sa fille, est le témoin civil de la jeune mariée.

La réception a lieu à Audierne, dans le décor idyllique de l’abbaye des Capucins.

« Mariage pluvieux, mariage heureux » prétend un dicton consolateur.

Ce jour-là, il fait très beau… Les parents de Sixtine, qui ne badinent pas avec les principes moraux et religieux, sont issus d’un milieu catholique très traditionnaliste. Leur gendre répond en tous points à leurs exigences.

Tout aurait dû être parfait ! Personne ne s’attendait donc à ce que la fête tournât au cauchemar…



Calibre 16mm par Jean-Bernard Pouy

Paru aux Editions IN8, octobre 2013 .


Vincent apprend qu’il hérite de Matilda Rosken, excentrique américaine installée en France. Il pense d’abord à une farce, mais les boîtes de pellicule que lui lègue la mamie le renvoient à sa jeunesse de cinéphile adepte des films expérimentaux. La flamme se rallume. Des noms de réalisateurs oubliés dansent la sarabande sous ses yeux : Gérard Malanga, Tony Conrad, Michaël Snow, Bruce Conner, Paul Sharitz. Quand des malfaisants cherchent à s’emparer de son héritage, il ne s’inquiète pas trop. Sauf que la menace se précise.

Que peut bien écrire l’inénarrable et prolifique Jean-Bernard Pouy lorsqu’il choisit d’ouvrir son jardin secret et d’initier le lecteur à ses obscures passions ? L’amateur de bons vins nous avait offert le gouleyant Bar parfait, lecture canaille, hédoniste, sautillante. Cette fois, Pouy joue la partie à 100% car il nous révèle une marotte bien moins partagée, volontiers taxée d’élitiste, celle du cinéma expérimental. Titulaire d’un DEA d’histoire de l’art en cinéma, il nous cornaque dans les milieux arty des années 70, jusqu’à la Factory de Warhol, mais avec humour, potacherie, insolence, toujours, et conclut cette nouvelle noire par une farce, outrancière à souhait.



L’homme qui a vu l’homme par Marin Ledun

Parution janvier 2014 chez Ombres Noires

Pays basque nord, janvier 2009. La tempête Klaus vient de s’abattre sur la façade atlantique. Les rumeurs autour de la disparition d’un militant basque, Jokin Sasko, enflent. Iban Urtiz, reporter, comprend que cette affaire n’est pas un cas isolé. La jeune Eztia, sœur du disparu, lui ouvre les portes d’un monde de mensonges et de trahisons où enlèvements, tortures et séquestrations sont devenus les armes de l’ombre. Tandis que deux tueurs tentent d’étouffer la vérité, la vie d’Iban bascule dans une guerre sans pitié qui ne dit pas son nom.

Un roman sous tension qui vibre des cris des familles de disparus et de la folie des hommes.



A toutes fins utiles de Jean-François Pasques

Parution novembre 2013 aux Editions Ovadia , collection Histoires Et Destinees.

Après quinze années passées à Paris en Police Judiciaire, le Capitaine Goisset a éprouvé le besoin de s’offrir un autre cadre de vie. C’est ainsi qu’il a débarqué à Nantes où il n’avait jamais mis les pieds. Chef des urgences policières, l’ex flic de P.J a donc remis sa tenue d’uniforme pour faire face aux vicissitudes de la Sécurité Publique, « la police des gens » qui n’intéresse bien souvent personne. Sauf qu’à Nantes, une nomination de premier ordre a amplifié l’éclairage médiatique. Tout est devenu politiquement « très sensible »…

Mais Goisset n’est pas un homme à oublier d’où il vient et sa réputation de chat noir lui colle à la peau. Très rapidement, il s’est fait une spécialité : les enquêtes décès.
Car oui on meurt aussi à Nantes, des morts naturelles ou violentes, des suicides et des homicides, comme partout. Et lorsqu’il intervient au domicile de Claire Céleste, une jeune femme sauvagement assassinée dans une mise en scène macabre, il retrouve l’instinct du flic qui cherche à savoir. En homme averti et perspicace, il sait que l’incohérence de petits détails va à l’encontre de l’évidence et avec l’aide de quelques complices, il va se lancer dans une contre-enquête pour démontrer l’innocence d’un homme que tout accuse.

Sans le savoir, notre enquêteur va plonger dans les affres d’une « grande » famille aux coulisses moins glorieuses que sa noble façade. Drame passionnant au cœur de l’intimité familiale, le Capitaine Goisset déterrera un douloureux secret qui ne peut servir malgré tout à justifier la fin d’un homme.

L’examen de corps ( "Sans Suites", Ovadia nov 2010) a mis en évidence des lésions traumatiques. L’autopsie ( "La Bascule", Ovadia nov 2012) a révélé une plaie profonde et ancienne. Avec "À Toutes Fins Utiles" , le dernier volet de la trilogie, voici venu le temps de l’exhumation.

Grand studio RTL : " L’Heure Du Crime" où il sera question de Patrick Trémeau, violeur en série récidiviste, et du rapport entre le policier et l’écriture, à travers la trilogie "Sans Suites", " La Bascule" et le petit dernier "A Toutes Fins Utiles".
_ L’ émission sera diffusée sur l’antenne de RTL le lundi 23 décembre de 14h à 15h00.



Lanmeur et les masques de la terreur de Michel Courat

Parution novembre 2013 aux éditions Bargain

À Lanmeur, petit bourg de Bretagne-Nord, la Terreur règne depuis une série de meurtres sauvages commis le soir d’Halloween.
Grâce aux nombreux témoins, les assassins, bien connus du commandant Roche chargé de l’enquête, sont vite identifiés. Pourtant, malgré la multiplication des barrages et des contrôles, rien n’y fait, les suspects restent introuvables, alors que la liste des victimes s’allonge.
Dans les rues, les gens n’ont maintenant plus qu’une peur : rencontrer Laure Saint-Donge, la “belle” LSD, et ses deux amis, Tanguy et Isabelle.
Et si le “Diable” manipulait tout ce beau monde ?
Et si la Terreur portait un masque…



Cadaver sancti de Jennifer Holparan

Éditions Nouvelles Plumes , novembre 2013

A Boston, un tueur en série laisse derrière lui des cadavres de femmes selon un rituel similaire au martyre des saintes. Gravé dans leur chair, un texte en hébreu...
Interrogé dans le cadre de l’enquête, Tim, prêtre d’une trentaine d’années, a la surprise de retrouver dans la jeune inspectrice chargée de l’enquête, Darcy, la petite fille dont il était tombé amoureux enfant, un jour d’été.
Celle-ci a grandi mais elle est restée le tourbillon incontrôlable qui l’avait charmé. Heureuse de pouvoir mettre à profit l’érudition religieuse de son ami, Darcy l’entraîne dans sa traque du tueur...



Ariane Dabo 1- La lance opale de feu par Guillaume Delacour

Parution septembre 2013 chez Y.I.L. éditions


Ariane Dabo est une jeune femme sans histoire, employée de banque à Paris, qui va se retrouver projetée au cœur d’une enquête mêlant complot politique et sociétés secrètes. Elle sera confrontée à des meurtriers à sa recherche, à son patron, au MI-5, et à son propre destin avec en toile de fond une mystérieuse lance opale de feu.

Bande-annonce BD : Ariane Dabo t.1 : la lance opale de feu sur Youtube



Purgatoire des innocents par Karine Giebel

Parution Mai 2014 au Fleuve Noir.

Je m’appelle Raphaël, j’ai passé quatorze ans de ma vie derrière les barreaux.
Avec mon frère, William, et deux autres complices, nous venons de dérober trente millions d’euros de bijoux.
Ç’aurait dû être le coup du siècle, ce fut un bain de sang.
Deux morts et un blessé grave.
Le blessé, c’est mon frère. Alors, je dois chercher une planque sûre ou Will pourra reprendre des forces.

Je m’appelle Sandra.
Je suis morte, il y a longtemps, dans une chambre sordide.
Ou plutôt, quelque chose est né ce jour-là...

Je croyais avoir trouvé le refuge idéal.
Je viens de mettre les pieds en enfer.

Quelque chose qui marche et qui parle à ma place.
Et son sourire est le plus abominable qui soit...



Une si jolie mort de Graham Hurley

Parution octobre 2012 aux éditions du Masque.
Traduit de l’anglais (Royaume-Uni) par Valérie Bourgeois


Rachel, la fille adolescente d’un juge redouté par les délinquants à la petite semaine, organise une soirée en l’absence de ses parents.
L’invitation a été postée sur Facebook. Une centaine de jeunes débarquent dans la villa cossue de cette banlieue chic de Portsmouth et vandalisent la maison.
Quelques heures plus tard, les corps de Rachel et de son boyfriend sont retrouvés au bord de la piscine du voisin, Bazza McKenzie. L’équipe de Faraday se lance dans une enquête compliquée avec une centaine de témoins alcoolisés…
Mais il n’est pas le seul. Paul Winter, l’ex-flic passé du côté obscur de la force, mène lui aussi l’enquête pour sauver l’honneur de son nouveau patron, Bazza.



Crimes glacés, 50 recettes inspirées des polars scandinaves par Guillaume Lebeau et Anne Martinetti

Paru en octobre 2013 aux éditions Marabout


La Scandinavie à la sauce polar !
Fan ou simple curieux, voici un moyen peu commun de découvrir ces auteurs venus du froid : à travers les recettes de cuisine de leurs personnages de papier !

Vous avez envie d’un bon dessert ?
Stieg Larsson vous propose sa recette de cheesecake dans le tome 2 de "Millenium".
Envie d’un bon homard ?
Camilla Lackberg le cuisine à sa façon dans le "Tailleur de pierre".

Suède, Danemark, Islande, Finlande et Norvège : à travers ce livre étonnant, vous découvrirez leurs écrivains à succès et leur exotisme nordique, que l’on retrouve jusque dans les plats favoris des héros récurrents de leur littérature...



Les Empochés de Saint-Nazaire par Hervé Huguen

Parution Octobre 2013 aux éditions Bargain.

Août 1944. Fuyant l’avancée américaine, 30 000 soldats allemands se retranchent autour de la Forteresse de Saint-Nazaire, enfermant dans la Poche 120 000 civils qui ne retrouveront la liberté que le 11 mai 1945. Juin 2012. Un étudiant en Histoire est victime d’un accident de la route. Simple fait divers tragique ? Ou meurtre ?
L’étudiant enquêtait sur l’Histoire de la Forteresse et le résultat de ses travaux a disparu. Qui est l’homme qu’il pensait avoir reconnu sur une vieille photographie de l’époque ? Qui peut avoir encore intérêt, près de soixante-dix ans plus tard, à cacher la présence de cet inconnu dans le périmètre de la Poche de Saint-Nazaire ? Pourquoi ?
Le commissaire Baron, sceptique dans un premier temps, remonte la piste suivie par l’étudiant et s’immerge dans les arcanes de l’Histoire des derniers mois de l’Occupation. Ceux des règlements de comptes.



Vendredi noir sur l’Arcouest par Michèle Corfdir

Parution en octobre 2013 chez Bargain

Lily est guide de pêche à l’Arcouest, petit port des Côtes-d’Armor. Elle y mène une vie apparemment sans histoire jusqu’à ce vendredi de novembre où, rentrant de mer, elle s’aperçoit que quelqu’un s’est introduit chez elle et lui a dérobé son ordinateur.
Le choc est terrible. Lily est bouleversée. Quels sombres secrets recèle donc la mémoire de ce vieux PC pour déclencher une telle panique ?
Au fil des pages, on découvrira le difficile passé de cette jeune femme qui a déjà affronté la perversité d’un amant sans scrupule, le chantage, le plagiat et un assassinat.
Un thriller psychologique qui ne laissera personne indifférent.



Les éditions Sixto lancent la collection Le Cercle

À la faveur de l’automne, les éditions Sixto créent une nouvelle collection, Le Cercle, qui fait la part belle au roman noir dans toutes ses acceptions.

Le premier ouvrage de la collection, Les Blessures du silence,est signé Sandra Martineau, dont c’est le troisième roman. Le livre est présent en librairie depuis le 8 octobre.

La collection sera officiellement lancée les 12 et 13 octobre au salon du livre du Mans, La 25e heure du Livre.



Sans broderie ni dentelle de Firmin Le Bourhis

Parution octobre 2013 chez Palémon Éditions.

Dans cette nouvelle enquête, Phil Bozzi et François Le Duigou sillonnent en pays bigouden le triangle formé par Pont-l’Abbé, l’Île-Tudy et Loctudy.

Trois meurtres viennent en effet y semer le trouble...

Seraient-ils confrontés à des crimes inspirés par le fanatisme religieux, comme laisserait à penser de prime abord l’analyse de la situation ? Une première bien déstabilisante pour ces enquêteurs ! Cependant, déjouant les faux-semblants des apparences, ils vont découvrir une réalité tout aussi sordide, mais plus triviale...



Trash de vie de Jack Domon

Parution juin 2013 aux Editeurs Tranquilles

Dans la plus pure tradition des Idées noires de Franquin, Jack Domon dissèque la bêtise humaine à travers des gags, souvent cruels et sadiques.

Du chirurgien au syndicaliste, de l’handicapé au raciste, Trash de Vie n’épargne personne. Grinçant et plein d’humour, cette bande dessinée est tout sauf politiquement correct.

Véritable ode au cynisme, ces 48 pages d’humour noir ne manqueront pas de vous choquer... mais que voulez vous ? c’est la vie !

Le site de Jack Domon.